Menu
Charte
d'engagements
Etre à votre écoute afin de comprendre vos attentes et y répondre.
Vous donner toutes les informations vous permettant de faire le meilleur choix pour sa santé : alimentation, soins préventifs, hygiène...
Respecter la dignité de votre animal de compagnie, sa particularité.
Respecter et promouvoir la charte de prise en charge et de prévention de la douleur dans les actes que nous aurons à effectuer.
Utiliser les moyens nécessaires afin de favoriser son bien-être et sa santé.
Vous garantir un lieu de parole et d’échange en toute confidentialité.

Chiens et chats, les laissés pour compte de l'été

Il y a 100 000 animaux de compagnie abandonnés chaque année en France, principalement des chiens et des chats. L'été est traditionnellement la période de l'année la plus propice à ces abandons. Le début de l'année 2016 a enregistré une aggravation du phénomène, puisque les abandons ont progressé de 27 % durant le premier trimestre. Et, pendant le seul mois de mai, ils ont augmenté de 10 % par rapport au mois de mai 2015. Ces chiffres n'augurent rien de bon pour l'été qui commence à peine, pour lequel les spécialistes prévoit 60 000 animaux délaissés. 

Pourquoi y a-t-il autant d'animaux abandonnés chaque année ?

Déménagement, allergie, séparation, décès, départ en maison de retraite, portées non souhaitées, problèmes de comportement sont les principales raisons invoquées par les personnes qui se séparent de leur animal. Le contexte de crise économique est également un facteur aggravant. Le plus souvent les animaux sont lâchés en pleine campagne, parfois avec l'oreille coupée, pour éviter que l'on retrouve leur numéro de tatouage. Certains d'entre eux, habitués à vivre en appartement, sont incapables de survivre dans la nature plus que quelques jours.

Si les chiffres des abandons paraissent élevés, il y a 30 ans, ils l'étaient beaucoup plus, puisqu’on en dénombrait 400 000 par an en France.

L'abandon d'un animal dans la nature est un délit passible de 30 000 euros d'amende et de 2 ans de prison.

Source

FILALAPAT, une application maligne pour retrouver son chien ou son chat perdu

Chaque année, il y a 30 000 animaux de compagnie perdus en France, dont la moitié pendant la période estivale.

Pour les retrouver, le bon vieux système des affichettes collées sur les lampadaires du quartier ou chez le boulanger du coin perdure encore, mais il n'est pas toujours d'une très grande efficacité. Il y a pourtant beaucoup mieux ; une application qui permet de déclarer la perte de son animal sur son smartphone, en quelques instants.

Filalapat est la seule application officielle rattachée à l'ICAD (Fichier National d'Identification des  Carnivores Domestiques) qui centralise les animaux de compagnie en France. Une fois l'application téléchargée, il suffit de créer un compte, de rentrer les éléments permettant d'identifier l'animal (n°de puce, couleur, caractéristiques et coordonnées) ; si l'animal est retrouvé, son propriétaire pourra être contacté facilement. De la même façon, l'application permet de déclarer un animal trouvé. Filalapat étant aussi reliée à un fichier européen d'identification, il suffit de déclarer l'adresse où l'on se trouve, pour continuer à l'utiliser lors d'un déplacement à l'étranger.
 
Filalapat, application gratuite disponible sur Google Play, Windows Phone et Apple Store.

Source


Enquête Ifop - Purina - Lien des français avec leurs animaux de compagnie

Menée en mai 2016 auprès d'un échantillon de 1 006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, l'enquête Purina®/iFOP confifirme le lien puissant qu'entretiennent les Français avec les animaux de compagnie.

Article complet

Vieux-Lille : elle fait appel au financement participatif pour ouvrir un bar à chiens d’ici l’automne

Après le bar à chats à Lille, un salon d’un nouveau genre devrait ouvrir ses portes cet automne. Le Waf proposera ainsi aux Lillois de venir chouchouter et passer un moment avec les chiens tout en sirotant un café.

Imaginé par Ophélie Poillion, le Waf permettrait à tous ceux qui rêvent d’adopter un chien et qui ne peuvent pas en avoir, de profiter de la compagnie de neuf de ces amis à poil. « Le but est avant tout de se sentir comme à la maison avec ces toutous qui ont besoin d’amour et de tendresse », explique la propriétaire. Et quoi de mieux que de les connaître autour d’un verre.

Article complet